A New Woman Today: retour sur un événement imaginé par des femmes, pour des femmes

Ce dimanche 18 septembre, au 8 rue Queen, à Montréal, une cinquantaine de femmes se sont réunies pour parler développement personnel et professionnel, confiance en soi, résilience et «Women Empowerment»: c’était à l’occasion de la 2e édition de A New Woman Today.

Imaginée et orchestrée par l’hyper-active Nabila-Sofia Echadli, A New Woman Today (ANWT) se veut une conférence pour inspirer, motiver et outiller les femmes dans leurs projets professionnels, même (et surtout!) les plus ambitieux. Rassemblement avant-gardiste misant beaucoup sur le développement personnel et la prise de confiance en soi, ANWT prône l’écoute, le respect et le partage:

Nous voulons démontrer aux femmes que pour mieux réussir, nous devons nous allier au lieu d’être en compétition. C’était d’ailleurs le «slogan» de ce second chapitre: first we gather, then we inspire, united we rise», explique Sofia.

La grande majorité des femmes présentes ont indiqué participer à cette journée pour rencontrer d’autres femmes, s’inspirer et nouer des contacts pour leurs affaires – actuelles ou futures, bon nombre d’entre elles étant en transition de carrière. La plupart d’entre elles a également expliqué vouloir partir une affaire, un défi de taille dans une vie professionnelle, mais qui a forcément un impact sur la vie personnelle! C’est pourquoi ANWT parle d’une nouvelle femme «à 3 têtes»: une tête pour les affaires, une tête pour la politique (pour que les femmes soient mieux représentées dans les hautes fonctions des organisations privées et publiques) et une tête pour les amis, les sorties, l’amour…

Cet équilibre à 3 pattes est nécessaire à toute femme désireuse de réussir sa carrière tout en ayant une vie privée épanouie. Sauf que parfois, dans la vie, tout n’est pas rose, et les conférencières de ce dimanche ont su prouver que ce qui ne tue pas rend définitivement plus fort.

« A New Woman Today, ce sont de nouvelles amies que l’on se fait, des histoires que l’on partage, des sujets sensibles que l’on évoque. C’est important d’en parler parce que chacune de nous peut avoir en elle des blessures du passé qui la freinent aujourd’hui. Nos intervenantes ont parlé de leurs expériences difficiles pour donner le courage aux autres de ne pas baisser les bras », explique Sofia.

Ce dimanche, on peut sans aucun doute dire que toute la salle a eu le souffle coupé par l’effroi et les larmes aux yeux en découvrant l’histoire personnelle de Devon Brooks (fondatrice de Blo Blow Dry Bar), petit bout de femme qui a survécu à deux agressions sexuelles, dont une où elle aurait pu laisser la vie. Son sourire implacable, sa détermination et son succès tant mérité sont autant de preuves que la persévérance et la foi en soi sont la clé de la réussite, à tous les niveaux.

Chacune des intervenantes de la journée, soigneusement choisies par Sofia et son équipe, a pu poser leur pierre à l’édifice ANWT, nous donnant à toutes un boost de motivation et de self-estime extrêmement nécessaires, notamment lorsque l’on change de travail, ou que l’on se lance dans l’entrepreneuriat.

Les séances de mentorat ont, elles aussi, été l’occasion d’échanges intéressants et de conseils précieux. Très disponibles et à l’écoute, les mentors ont donné beaucoup d’elles-mêmes: on sentait un véritable élan de solidarité féminine, pourquoi pas féministe, mais dans tous les cas très encourageant et positif.

Aller au revers de l’ordre établi, pousser les portes, s’assumer et croire en ses idées: voilà les quelques éléments que nous aurons pu retenir de cette journée riche en émotions et en enseignements, qui n’a rien définitivement rien à envier aux émissions d’Oprah! Hey, girl, hey!

Pas étonnant, donc, que la 3e édition de ANWT soit déjà dans les tuyaux (printemps 2017, avec le sujet de l’allaitement au menu) et que la 4e, qui aura lieu à Vancouver, soit également inscrite à la to-do de Sofia.

«Il y a un véritable engouement autour de l’idée de se regrouper entre femmes, c’est réellement une cause. À la fin de la journée, les participantes disposent de ressources, elles sont inspirées, (re)motivées. C’est essentiel pour nous d’avoir ce genre de moments et d’espaces de partage», conclut Sofia.

RDV au printemps, donc !

Publicités