Le cap des 5 ans en affaires | Clarisse Monereau

Depuis ta dernière entrevue avec Mots d’Elles en 2012, comment a évolué ton entreprise? 

J’ai grandi! On dit souvent qu’il faut 5ans à une entreprise pour être viable. Je n’y croyais pas mais je vous assure que c’est le cas. Entre 2010 et 2012, c’était l’euphorie, je découvrais le métier d’entrepreneure, je dévorais tout, j’acceptais tous les contrats, je participais à toutes les soirées de réseautage bref des idées naissaient à la seconde. En 2011, la naissance de mon fils, entreprise, bébé. Au 1er trimestre 2012, j’étais épuisée physiquement et mentalement, les hormones au plafond du coup j’ai voulu tout plaquer mais avant, je suis allée pleurer et chercher de l’aide auprès de ma CDEC. 2012-2015 fut une période de réflexion, de restructuration de mes affaires, diversifier mes axes de compétences tout en gardant ma vision, planifier et décider avec lucidité des actions que je devais prendre ou refuser. Mais, ce qui m’a sauvé c’est le fait que je me sois entourée, mentor, coach et mes 3 amies entrepreneures.

Être maman et passer le cap des 5 ans avec ton entreprise…comment se passe ta conciliation travail-famille ?

Conciliation travail-famille est une grande illusion qui se conclue par désillusion. Mais je ne suis pas monoparentale, du coup papa gère. Je suis une femme « carriériste » ambitieuse cependant, depuis un an, je m’organise mieux afin d’être plus présente: je ne travaille plus le weekend, je regarde vite les courriels mais je ne réponds plus, et j’écris mes chroniques pendant sa sieste!

Tu es une femme très engagée auprès d’autres entrepreneur(e)s. Pourquoi est-ce important pour toi ?  

« Donner c’est recevoir » est l’une de mes devises depuis que j’ai compris le sens de la vie. C’est vrai que je suis engagée et je prends beaucoup de plaisir à le faire. Être une entrepreneure c’est de partager son savoir, son savoir-faire et son savoir-être face à la relève, auprès de nos communautés parce que nous vivons souvent la même chose et puis face aux femmes parce que les hommes naissent sur Mars et nous sur Vénus.

En 2015, tu as été nommée « Femme inspirante » par Women.inc. Qu’est ce que cela a changé pour toi?

J’en veux d’autres. C’est une belle récompense que je regarde tout les soirs en me disant «tu ne peux plus lâcher»

En fait lorsque je fus contactée, je ne comprenais pas pourquoi «Moi» lol Je me disais : «je n’ai rien fais rien de spécial, je travaille, certes fort mais bon comme tout le monde…». En fait, on a tellement « la tête dans le guidon» comme on dit que l’on ne voit ce que l’on accomplit. En revanche, c’est ce que les autres perçoivent.

Maintenant, j’inspire, je l’assume et que je partagerai à la 4eme édition de ce prix cet automne 2016 avec une conférence inspirée. L’anecdote de cette soirée : j’étais assise à coté de la Présidente d’Honneur qui était nulle autre que Mélanie Joly avant d’être ministre du patrimoine. Elle m’a offert beaucoup de conseils et surtout ses félicitations. Une soirée inoubliable!

Tu es une femme avec un franc-parler notoire, est-ce une force ou un handicap en affaires ? 

Le parfum est ma signature olfactive (je porte le même depuis 24 ans, très fidèle) L’élégance fait partie de ma génétique, c’est la Clarisse Touch. En fait, mon franc-parler fait partie de mon authenticité. Si je ne m’exprime pas, c’est le non-verbal qui le fera transparaitre ma pensée. C’est une force qui s’agrémente avec ma personnalité, qui peut paraître brutale parfois pour les personnes qui ne me connaissent pas mais je l’assume. Mais il faut se rappeler que tout se dit avec un sourire. 

Si tu avais  à donner un conseil «parfumé» aux lectrices de Mots d’Elles, ce serait lequel? 

Vivez votre rêve en étant réaliste ! « Le succès ne se mesure pas à la quantité d’argent mais à l’impact que vous avez sur la vie des gens », une citation de Michelle Obama.

Quels sont les nouveaux projets de l’École en parfumerie pour 2016 ?

  • L’ouverture le 9 février d’une boutique en ligne (accessoires du parfumeur, bijoux, ateliers olfactifs …)
  • Un livre « L’essentiel de la parfumerie » en partenariat avec le DESS de cosmétologie de l’UQAC.
  • Je serai de retour avec des conseils, des histoires, des petites formations sur ma chaine Youtube en février
  • Lancement cet automne du programme 2 « le parcours perfectionnement » destiné aux élèves parfumeurs de l’École en parfumerie diplômés ( 52 depuis 2012)
Publicités