Dose d’adrénaline avec l’auteure Geneviève Côté

Cette femme c’est la nouvelle E. L. James avec plus de sensations fortes. La passion de Geneviève Côté pour le sport, le bien-être, le sexe et l’écriture nous donne un joyau du nom dAdrénaline. Son livre c’est l’histoire d’une femme de tête prête à entrer en compétition avec tous les hommes qu’elle croisera sur sa route. 

Ce qui rend son livre unique c’est le site web qu’elle a également mis sur pied pour augmenter la réalité de ces livres. Ce qu’elle souhaite, c’est de permettre aux fans de ne pas tomber dans le plat après la lecture du livre. À mon avis, il n’y a rien de pire que de terminer un roman qu’on adore et qu’il n’y ait pas de suite. Elle a pallié à ce problème. Dans son cas, elle prévoit l’écriture de 3 autres tomes ainsi qu’un projet de web série ou encore un film. Sait-on jamais, elle aime voir grand! Sur la plateforme web, elle offre également chaque semaine des trucs et conseils pour pimenter la vie de couple grâce à des petits défis.

Elle permet aussi de mettre enfin en lumière les nombreux sports extrêmes qui se pratiquent au Québec! Enfin! On pense souvent à tort, qu’on ne peut pas faire beaucoup d’activités au Québec sans se ruiner. Et bien, c’est le contraire!

Je dois avouer avoir eu un faible pour sa grande énergie, son dynamisme et son charme. Devenue entrepreneur, elle a décidé de publier elle-même son roman et de faire sa promotion toute seule. Je lui lève mon chapeau, puisque c’est un monde très compétitif.

Je vous invite donc à la découvrir grâce à une courte entrevue que j’ai réalisé avec elle.

En quoi Blind X Race se différencie -t-il du roman les 50 Nuances de Grey? 

Tout d’abord, il n’est pas question de sadomasochisme dans mes romans, je conserve l’idée du sexe traditionnel, mais le pimente de différente façon. Je suis une québécoise et mon livre reflète la réalité dans laquelle moi et mon entourage vivons, ce qui est, selon moi, différent de ce qui se retrouve dans les 50 Nuances de Grey. Plusieurs se reconnaîtrons dans la psychologie de certains personnages et c’est ce qui devient intéressant. Ce qui me distingue également, c’est que la série traite de sports extrêmes, donc ce qui est vécu par mes personnages sort définitivement de l’ordinaire et nous tient en haleine. Le mélange de l’adrénaline des sports, les palpitations qui nous animent quand on désire quelqu’un et la bataille entre notre conscience, notre coeur et notre corps, sont un reflet de la réalité que nous vivons tous à un moment ou à un autre.

Pourquoi la passion est importante pour toi?

La passion, c’est ce qui, selon moi, nous fait vivre! C’est ce qui nous anime au fond des tripes, ce qui fait qu’on oublie tout le reste pour se consacrer entièrement à ce moment qui même s’il est éphémère ou de longue durée, nous consume complètement. Être passionné, c’est ce qui nous fait avancer dans la vie; l’attente de ce moment ultime. Voilà pourquoi, dans mes romans, il est question de passion en ce qui concerne les sports et les relations amoureuses. Sans elle, je ne serais pas où j’en suis aujourd’hui. Ma passion c’est d’écrire et d’écrire sur des gens passionnés, c’est le comble de l’évasion pour moi!

De quels sports t’inspires-tu davantage?

Je n’en choisis pas un en particulier, mon but, c’est de tous les connaître! je suis avide d’informations. Entendre des gens parler de ce qu’ils font, leur façon d’en parler avec les yeux qui brillent c’est incroyablement inspirant et je pourrais en écrire des tonnes de livres, mais mes doigts ne sont pas assez rapides pour suivre mon imagination. (rires)

Aurais-tu un témoignage cocasse d’une activité sportive que tu as vécu qui t’a marquée?

Quand j’ai commencé à chercher des passionnés de sports extrêmes, je me suis rendue compte que j’adorais le sport, mais sécuritaire. Je ne suis pas une «extrême» de ce côté là. Lorsque j’ai parlé avec des tripeux de kayak de rivière, j’ai mentionné que j’avais peur de me retrouver sous l’eau, prise dans une embarcation. Anthony Kelso, un instructeur et passionné de kayak de rivière m’a proposé d’aller faire un cours d’initiation avec lui. J’étais super excitée et nerveuse en titi… J’ai passé par dessus ma peur et j’y suis allée. Ce n’était pas une phobie, mais je ne considère pas que j’ai du souffle, alors me retrouver sous l’eau avec une jupette, ça ne me faisait pas capoter dans le bon sens.

Le plus merveilleux c’est que c’est grâce à l’écriture de mes romans que j’ai vécu cette belle aventure. J’espère de tout coeur donner le goût aux gens d’essayer de nouveaux sports même s’ils ont des appréhensions, car nous en avons tous. Mêmes les plus grands athlètes de sports extrêmes ont peur, mais contrairement à nous ils foncent! 

J’espère que cette entrevue vous aura donner envie d’en connaitre plus sur son livre. Je vous invite à visiter son site web dès maintenant et à me partager vos expériences amoureuses et sportives! Comme je le mentionnais, elle s’auto-publie, alors il est donc possible pour tous ceux et celles qui veulent l’encourager ou encore l’offrir en cadeau de vous procurez son roman en cliquant ici.

Maude Laplante – Présidente Underdog Crowdfunding et fan d’Adrénaline!

Publicités