Maryse Blanchard, la vision du marketing

Les fans de Mad men, le comprendront, c’est à cette époque que nous avons compris l’Art derrière un produit.

La publicité n’est rien de moins qu’un mélange de créativité exprimé en art visuel numérique et ça Maryse Blanchard l’a bien compris. Elle compte plus de 60 spots à la radios et à la télé pour la célèbre compagnie de café Tim Hortons. Elle est celle derrière le renouvellement de l’image de marque du 2e Domaine le plus vieux au Québec, l’Orpailleur. Son parcours ne s’arrête pas là, elle a aussi contribué aux campagnes publicitaires de Diesel, MasterCard et bien plus encore. Ses mandats variés lui permettent d’accomplir des miracles pour faire ressortir la beauté dans chaque projet.

             «Je me rappelle lorsque j’étais enfant, je devais avoir 8 ans. Nous n’avions droit qu’à très peu de temps devant la télévision. Certes, les émissions étaient bien, mais les publicités étaient ce qui captivaient le plus mon attention.»

On peut dire qu’elle avait le flair pour tracer sa destinée. Elle se lance à l’université en français écrit, puis en gestion internationale. Elle fut introduite au marketing avec son emploi à la Banque Nationale, une opportunité qui lui permit de commencer dans une équipe dynamique, jeune et prête à tout!

Maryse Blanchard aura ainsi la chance de développer un grand leadership dans des mandats télévisuels, publicitaires et événementiels. Animée par une passion de la nouveauté, elle a aussi collaboré avec Smart Box comme DG, une expérience incroyable, selon elle! Maryse contribua également au projet Haltégo, allant de la création du nom au lancement de l’événement.

J’ai eu le plaisir de poser quelques questions à Mme Blanchard, sur ces habitudes et éléments qui garantissent son succès. Prenez note: ces conseils viennent d’une pro!

D’où puisez-votre inspiration? Elle se réinvente continuellement. Elle puise son inspiration grâce aux jeunes. Elle puise l’information à la source pour comprendre ce que la communauté aime et veut acheter. Elle aborde réellement chacun de ces clients d’un oeil différent.

Comment bien commencer un mandat? D’abord, aucun projet ne peut débuter si l’on connait pas son client. Il est donc primordial, selon notre experte d’aller sur le terrain pour aller chercher le pouls du client et de l’entreprise.

En tant qu’expert en marketing, vous devez identifier les valeurs de l’entreprise, la vision et la mission de celle-ci et de là, on débute le fil du «storytelling» ou «storyboard». Souvent, la réalité est que le client n’a absolument aucune idée de ce qu’il souhaite que sa campagne marketing est l’air. « Votre devoir devient ainsi de démystifier ce qui se trame dans leur tête. Je vous le dis tout de suite, ce n’est pas toujours une mince affaire! »

Puis, l’originalité entre en jeu. L’entreprise doit non seulement se distinguer, mais capturer et retenir son attention. On se questionne ensuite sur l’approche et l’image de marque que le client veut mettre de l’avant. Pour arriver à être unique, il faut être informé des tendances dans une industrie qui change beaucoup et vite! L’expert doit donc avoir une vision globale de l’industrie pour faire ressortir l’histoire de l’entreprise comme celle qui se cachait derrière l’Orpailleur, par exemple.

Quelles sont les erreurs les plus fréquentes que vous avez rencontrées dans votre carrière ? « Les femmes qui mettent de coté leur féminité pour plaire aux hommes quand ils ne sont pas les clients cibles. » C’est ce qui les différencie, l’approche d’une femme sera bien différente, les émotions auront une place beaucoup plus importante.

Quel projet vous a le plus marquée et pourquoi ? « Chaque projet me touche, je crois les avoir vécus dans le bon ordre. Cela m’a permis de découvrir de nouvelles ressources à chaque étape de mon parcours. Mon expérience me permet de mettre plus d’énergie à l’international et d’attaquer la Chine et le Japon dans des projets à venir. »

Les conseils de Maryse Blanchard aux personnes qui évoluent en marketing

1- Ne vous découragez pas!

«Pour avoir eu certaine expérience dans ma carrière, il est important de ne pas se décourager. Rapprochez-vous des graphistes et autres professionnels pour agrandir votre réseau. La collaboration entre professionnels est importante. Dans tous les cas, vous travaillerez peut être avec eux un jour ou l’autre.»

2- Assurez-vous aussi de livrer!

«Il y a beaucoup de gens en marketing, mais je pense que c’est comme dans n’importe quelle industrie. Quand tu n’es pas capable de livrer à ton client, il remarque bien que tu ne connais pas ce que tu fais. Les vrais experts restent et le tout s’épure par soi-même. Petit truc, arrangez-vous pour avoir un chien de garde qui s’occupe de la continuité de la marque. Cela vous aidera à savoir ce qui se passe ailleurs.»

3- Spécialisez-vous!

«Allez vers la bonne entreprise pour les bonnes raisons. Laissez-vous une latitude créative et posez les bonnes questions. Apprendre à connaître votre client est primordial. Arrêter de penser que ce que vous vous voulez s’applique partout si vous n’êtes pas la clientèle cible.»

Pour conclure, soyez créatif, devenez vous-même le client. Se mettre dans sa tête vous permettra de mieux le satisfaire. En tant que femme dans ce domaine, la compétition est élevée, n’ayez pas peur de votre approche féminine, de vos convictions et de vos valeurs. Lancez-vous et créer!

Article par Maude Laplante de Underdog Crowdfunding. Lire ses autres billets pour Mots d'Elles.
Publicités