Ralenties par leur conjoint et non leurs enfants

Soupir. Une nouvelle étude à paraître dans le Harvard Business Review prouverait que les femmes sont plus enclines à sacrifier leur carrière, laissant ainsi leur mari réaliser leurs ambitions professionnelles avant elles, ce qui devient une source d’insatisfaction.

Ce constat est le résultat du travail de trois chercheuses en affaires et sociologie, Robin Ely, Pamela Stone et Colleen Ammerman, qui lors du sondage, ont interrogé plus de 25.000 diplômés de la Harvard Business School. Des femmes et hommes ont été interrogés, issus de trois générations différentes: les baby-boomers (49-67 ans), la génération X (32-48 ans) et la génération Y, 26-31 ans). Alors qu’elles s’attendaient à ce que leur étude explique le ralentissement dans la carrière des femmes par le fait d’avoir des enfants, elles ont plutôt découvert que, c’est un mari qui fait passer son ambition en premier qui est en cause.

Les chercheuses ont par ailleurs trouvé que les hommes étaient plus nombreux à avoir atteint des positions de haute responsabilité, et qu’ils étaient en moyenne plus satisfaits au travail. L’insatisfaction professionnelle chez les femmes n’est donc pas (seulement) corrélée au fait d’avoir des enfants…mais un mari peu coopérant!

Surprise également du côté des femmes interrogées qui pensaient se retrouver dans un couple où la carrière de chacun serait également prise au sérieux. Un peu trop optimistes, on dirait! Déception dans le couple + ambition bafouée + carrière peu épanouissante + responsabilité des enfants et de la famille, les femmes doivent composer maintenant avec un plafond de verre…au sein du couple.

Quelques faits saillants de cette étude :

Lire la suite du billet sur mon blogue LesAffaires.com

Blogue sur LA

 

 

Publicités