Diane Lord : une école de langues sans frontières

Une expérience de travail difficile fait jaillir l’idée de créer son entreprise. Enseignante de carrière, Diane Lord décide de partir en affaires avec une amie de longue date, enseignante elle aussi, Christine Lépine. Les deux femmes ouvrent l’école AFSL Pro en 2010, en se basant notamment sur un outil pédagogique existant en ligne, TellMeMore®. C’est que les deux associées ont le désir de révolutionner l’enseignement de langues en alliant un apprentissage en ligne, avec une expérience personnalisée grâce à une relation étroite avec l’apprenant.

Ciblant à la fois des clients particuliers et corporatifs, AFSL Pro a pignon sur rue et jouit aujourd’hui d’une renommée incontestable auprès d’entreprises comme Bombardier Aéronautique, ou encore la Caisse de dépôt et de placement du Québec et l’INRS.

Photo Diane_LordPeu de temps après son démarrage, l’école est devenue le plus grand fournisseur en enseignement chez plusieurs grands joueurs. « On s’est donnée 5 ans pour faire ce que d’autres se seraient donnés 30 ans à réaliser ! », dit Diane pour expliquer le succès de son entreprise qui compte aujourd’hui sur l’expertise d’une quarantaine d’enseignants qualifiés en français, anglais, espagnol et autres langues qui travaillent pour la plupart à temps partiel. Un domaine très féminin, comme vous le remarquerez, qui s’explique pour plusieurs raisons selon Diane Lord. « J’avais l’habitude d’entendre en grandissant que si tu choisis l’enseignement, tu choisis la pauvreté. »

Suite de l’article sur mon blogue sur Premières en affaires.  Billet commandité

Diane Lord et son associée ont été accompagnées dans leur démarche entrepreneuriale par Développement économique Saint-Laurent (DESTL)

Publicités