Inspiration: la vie (et l’avis!) d’Isabelle Courville

Inspiration du dimanche. Le parcours d’Isabelle Courville, dans La Presse + aujourd’hui. Voici un extrait de l’article de Martin Beauséjour.ICOURVILLE

En s’inscrivant au baccalauréat en génie physique, Isabelle Courville avait déjà un plan de carrière bien précis en tête. « Ça fait rire les gens chaque fois que je le répète, affirme la présidente du C.A. de la Banque Laurentienne. Je souhaitais devenir astronaute. »

Comme quoi Isabelle Courville ne s’est jamais imposé de limites. Même si son rêve ne s’est pas réalisé, la dame a eu une carrière bien remplie, et elle affirme que ce n’est pas fini. « J’ai encore énormément de choses à accomplir. Je crois qu’il faut saisir toutes les opportunités qui s’offrent à nous », précise-t-elle.

Isabelle Courville est actuellement la seule femme à présider le C.A. d’une grande banque dans tout le pays, et elle est la deuxième femme à cette fonction. Jeannine Guillevin Wood a occupé ce même poste de 1997 à 2001.

Questionnée sur la place des femmes dans le monde de la finance et des affaires, Mme Courville dit sentir que la table est mise pour le développement du plein potentiel des femmes dans ces milieux. « Plusieurs efforts ont été faits dans les dernières années par les divers intervenants, et ce, dans plusieurs secteurs d’activité. Et la situation s’améliore d’année en année. À la Banque Laurentienne, plus de 50 % de nos gestionnaires sont maintenant des femmes. Et l’on compte cinq membres féminins sur la douzaine qui forment le conseil d’administration. »

Lire la suite de l’article ici

BON À SAVOIR.

En mars dernier, Isabelle Courville prenait les rennes du CA de la Banque Laurentienne après avoir occupé le poste de présidente d’Hydro-Québec Distribution.  Chez Hydro, Isabelle Courville a reçu une rémunération totale de plus de 473 000 $ en 2011. Comme présidente du conseil de la Banque Laurentienne, elle touchera 185 000 $ par année. Mme Courville, âgée de 50 ans, est avocate et ingénieure.

Publicités