Christelle Faivre, le génie à l’international

Christelle-Faivre.jpg-114x172-crop-ffffff-90Une envie de poursuivre sa carrière à l’international et de mettre à profit ses compétences pousse cette ingénieure géomètre de formation à se joindre à 27 ans au duo qui débutait l’entreprise jadis. Pari professionnel, car sinon c’était un retour au bercail pour cette Française arrivée un an plus tôt au Québec, avec son conjoint.

Rien ne pouvait lui garantir qu’aujourd’hui Boréalis deviendrait un leader mondial en gestion de la responsabilité sociale et de la performance environnementale. C’est qu’en 2004, les fondateurs, Jules Paquette et de Patrick Grégoire, surprennent en proposant des solutions logicielles et des services conseils à une clientèle qui œuvre dans l’industrie minière, pétrolière et gazière. Aujourd’hui, l’entreprise connaît une ascension fulgurante et à titre de directrice du Développement des Affaires,  Christelle Faivre s’occupe de l’image de Boréalis, tout en chapeautant les ventes qui ne cessent d’augmenter. Humblement,  elle m’avoue avoir créé toute l’image que l’on connaît de Boréalis aujourd’hui « Ça a été un travail de dure haleine.»

Faire la promotion et accroître la renommée de Boréalis et des services que l’entreprise amène Christelle à voyager à travers le monde, un aspect de sa carrière qu’elle chérit. D’ailleurs, Boréalis est aujourd’hui présente dans 25 pays, avec des bureaux à Calgary à Mexico et au Ghana. De Magog à l’Australie, en passant par le Pérou. Christelle est vue par son équipe comme un chef d’orchestre, celle qui a vu l’entreprise grandir, tout en y jouant un rôle certain.

Côté changements, l’entreprise a récemment fait parler d’elle dans les médias (La Presse, TVA, et autres)  surtout en raison de l’aménagement de son siège social à Magog, un projet ambitieux qui allie efficacité à développement durable sans lésiner sur le design. Un siège social de dernier cri, une entreprise qui figure parmi les têtes d’affiche des entreprises à forte croissance économique au Canada, l’équipe de Boréalis a du pain sur la planche. Et pour cause, attirer une main-d’œuvre hautement compétente à Magog est un véritable défi, relevé haut la main par l’entreprise qui prévoit dépasser le cap des 200 employés en 2013, alors qu’elle n’en comptait pas 75 à la fin de 2011…

Mais qu’est-ce qui fait le succès d’une entreprise comme Boréalis ? Le côté humain développé par l’entreprise dans ses relations avec les clients mais également les employés. « En recrutant les membres de mon équipe, je recherche des gens passionnés, compétents, efficaces, et capables de s’adapter car on travaille à 99% à l’étranger. »

Femme d’affaires dynamique, Christelle conseille aux Québécoises (et Françaises!) de mieux utiliser les habiletés de communications pour gravir les échelons et briser le fameux plafond de verre. Parmi les femmes qui l’inspirent, « Monique Leroux et Sophie Brochu m’impressionnent, ayant atteint ce niveau au sein des grandes structures qu’elles représentent… J’aime l’idée de pouvoir un jour atteindre ce stade,” confie-t-elle avec un sourire.

Constatant l’agenda chargé de cette jeune femme, je ne peux m’empêcher de lui demander comment se passe la conciliation travail-famille-vie sociale? « Ayant connu de gros problèmes de santé avec notre fils, j’ai choisi mon travail et ma famille, contre une vie sociale bien remplie et active. » Un choix qu’elle est loin de regretter car cela lui permet de se concentrer sur ses compétences : « avoir une vision, une opérationnalité de cette vision. Je suis imbattable là-dessus. »

Je m’en doutais un peu mais Christelle Faivre me confirme que « pour les 5 prochaines années, ce ne sera pas le calme plat. Notre plus grand défi, c’est la gestion de notre croissance. Et je vais continuer à grandir avec l’entreprise. ».

Boréalis, l’entreprise. Depuis sa création en 2004, l’entreprise a gagné de nombreux prix, y compris une mention dans le prestigieux classement du PROFIT 200, au Palmarès des leaders de la croissance du magazine L’Actualité, ainsi que la distinction « Entreprise internationale de l’année » du Prix d’affaires internationales HSBC. Plus récemment, elle s’est classée aux Palmarès Technologie Fast 50 et Fast 500 de Deloitte.

Publicités