Mots d’Elles à la Journée Infopresse Femmes: ce que je retiens

infopresseDe façon visible, il y a des progrès notables dans la représentation des femmes. Mais si on regarde les chiffres, c’est une toute autre chose: 29%à l’assemblée et 16% dans les mairies. En communication également, la représentation des femmes a changé: les images sont beaucoup plus variées depuis une quarantaine d’années. Cependant, la publicité reprend encore de vieux stéréotypes féminins: avant, la femme était souvent relayée aux tâches ménagères. Mais le corps de la femme continue à être un objet de vente….

Même s’il est difficile de définir ce qu’est la femme en 2013, je peux vous dire ce qu’elle n’est pas!

  • Les femmes ne sont pas une petite version rose d’un homme, Farah Bostic, @farrahbostic, fondatrice, The Difference Engine 
  • Les femmes ne sont pas un segment de marché: à plus de 50% de la population, c’est difficile de dire que nous représentons un segment..
  • Les femmes ne sont pas un « programme » auquel il faut s’attaquer
  • Les femmes ne sont pas toutes obsédées par leur apparence; intéressées par la magasinage ou encore dans l’attente d’un prince charmant. Il y a donc d’autres façons de s’adresser aux femmes.
  • Le concept de #rosification n’intéresse pas plus que ça les femmes et ne s’adresse pas forcément à toutes les femmes.

Comment et pourquoi s’adresser aux femmes en 2013?

  • La femme en 2013 est plus éduquée, plus riche, plus présente sur les médias sociaux et plus engagée », Genevieve Rossier @genros, Directrice éditoriale et rédactrice-en-Chef, Coup de Pouce.
  • Les femmes sont donc un auditoire très sophistiqué, qu’il faut prendre en compte sans condescendance
  • Les mamans sont les plus engagées, étant plus présentes sur YouTube, Instagram, Twitter et Facebook »
  • Une évolution rapide dans la dernière année: les femmes utilisent de plus en plus les téléphones intelligents et les tablettes numériques.
  • Davantage de femmes vont télécharger des applications de réseaux sociaux, de santé, de lifestyle, des jeux éducatifs, des livres électroniques…
  • S’adresser aux femmes en communications c’est miser sur quelque chose d’existant, une gamme d’habitudes existante pr s’adresser aux femmes: cette nature sociale est déjà présente chez les femmes. Philippe Collard, directeur des produits numériques de The Gazette. @pcollard1
  • Avec les téléphone mobiles et les applications, les femmes veulent se faciliter la vie, plus facile à gérer. On cherche d’abord une fonctionnalité.

J’ai aimé: l’intervention de Farrah Bostic: son énergie mais surtout son indignation face à certaines publicités mettant les femmes en vedette (mais de la mauvaise manière) a mis du piquant à cette matinée. Je me rappelle encore de ces #WTF (What The Fuck) en faisant allusion à ces pubs tout simplement … idiotes. Regardez cette série de photos sur Hairpin à propose de: Women struggling to drink water & Women laughing alone with salad

J’ai déploré: le public était majoritairement féminin. Vu le contenu pertinent s’adressant à tous les professionnels du marketing et des communications, ç’aurait été essentiel de voir des hommes assister à cette journée. Conseil: si cette journée devait se reproduire, peut-être changer le nom pour mieux attirer l’autre sexe?

Rencontre avec Christelle Faivre oblige (je vous en parle bientôt sur le blogue 😉 puis rencontre avec une équipe de professionnel(le)s en entrepreneuriat ), je n’ai pas pu assister au reste des présentations de la journée (notamment le panel avec Patricia Paquin, animatrice et comédienne, Anne-Marie Leclair, associée et vice-présidente de Lg2, Judith Lussier, journaliste, Vyara Ndejuru, directrice du marketing du Groupe Aldo, et Frédérique Grenouillat, directrice des communications de Canal Vie.)

Un merci à Émilie Clément de m’avoir permis d’assister à cette conférence 🙂

Nouveau: Mots d’Elles est sur Instagram: suivez mes photos ICI!

Publicités