Dambisa Moyo à Montréal: retour sur sa conférence.

La très célèbre économiste Dambisa Moyo était de passage à Montréal, à l’université Concordia, dans le cadre du Mois de l’Histoire des Noirs.

dambisamoyoQui est  le Dr Moyo? C’est une économiste zambienne de renommée internationale qui s’intéresse aux questions macroéconomiques plus spécifiquement à la croissance économique et à l’aide au développement. En effet, elle est DocteurE en sciences économiques de l’Université d’Oxford, détient également un master en économie de l’Université Harvard, un MBA en Finance et un baccalauréat en chimie de l’ American University à Washington. Elle a travaillé pour la Banque Mondiale en tant que consultante et pour Goldman Sachs en tant chef de la recherche économique et de la stratégie pour l’Afrique Subsaharienne. En mai 2009, le TIME Magazine classait Dambisa Moyo parmi les 100 personnes les plus influentes du monde.

Dre Moyo est très connu grâce à son livre, trés contreversé, « Dead Aid: Why Aid is Not Working and How There is a Better Way for Africa». Dans ce livre, Dr Moyo  propose des solutions alternatives à la dépendance systématique des pays pauvres à l’aide publique. Son livre est une analyse critique,à travers l’histoire, de l’efficacité de l’aide. Elle parcoure présentement le monde pour conseiller les divers preneurs de décisions politiques sur les questions macroéconomiques et affaires globales.

Son livre  « Dead Aid  » a eu une trés grande influence sur l’industrie globale de l’aide. À un point tel que le Dr Moyo est toujours associé au très célèbre professeur Jeffrey Sachs, économiste américain de Columbia Université et au professeur William Westerly, économiste et professeur à l’université de New-York, auteur du livre  » The white man Burden ».

Lors de son passage à Montréal, Dambisa Moyo nous a entrenu du thème centrale de son livre  « Dead Aid». Lors de la conférence, elle a particulièrement insisté sur la fait que son livre ne critique pas l’aide humanitaire en cas de désastre,  ni l’aide offerte par les organismes à but non lucratif  mais bien l’aide entre gouvernements. Par aide entre gouvernements,  on parle des milliards de dollars qui sont transférés annuellement des pays riches aux pays pauvres soit par les gouvernements ou par les grandes agences telles que la Banque Mondiale ou le Fonds Monétaire International. La question de la Chine et de son modèle économique a aussi été abordée en détail. Dambisa Moyo soutient que, grâce à l’émergence du modèle de développement chinois, les pays pauvres ont désormais l’opportunité de pouvoir choisir le modèle à suivre. D’un côté du spectre, il y a les États-Unies, modèle capitaliste qui est présentement en difficulté, et de l’autre côté du spectre, il y a la Chine, modèle capitalo-communiste, qui est en pleine expansion. Dambisa Moyo pense que la balance pencherait plus du côté du modèle chinois en ce qui concerne les pays pauvres.

Rappelons que Dambisa Moyo est auteure de trois livres : « Winner take all » qui parle de l’émergence de la chine dans un nouvel ordre mondial et de ce que cela signifie pour les pays sous-développés; « How the west was lost » qui explique la récente crise financiére et « Dead Aid« qui parle de l’aide et de ses méfaits. Ces livres ont tous été des New-York Times best sellers

DambisaMoyo-Livres

Ce que l’on retient le plus de sa conférence, c’est que les pays pauvres ont trouvé en Dambisa Moyo une championne qui participe  à cette conversation globale pour les représenter et parler en leurs noms.

Pour plus d’informations, vous pouvez visister son site  au : www.dambisamoyo.com
Publicités