Pour en finir avec la modestie féminine

Dernièrement je me suis souvent retrouvée dans la situation où il fallait que je parle de moi, de « mes réalisations » ou de « mon leadership ». L’inconfort et la gêne que m’ont amenés ces moments, m’ont poussée à me fier à l’évidence. Loin d’être de l’humilité, je suis gênée quand il s’agit de parler de moi. Il m’a fallu du temps pour mettre le doigt dessus, mais finalement, j’ai trouvé : il s’agit bel et bien de cette fameuse « modestie féminine ». Une soi-disant valeur sacrée par laquelle doivent jurer les femmes, particulièrement dans le milieu professionnel. Et pourtant, si on me le demandait, je ne me qualifierais pas de timide. Cependant, je fais concurrence aux vrais timides quand il s’agit de parler de moi, de mes entreprises ou tout simplement de mes idées et projets.

Comme le disait Danièle Henkel à une conférence à laquelle j’ai assistée dernièrement, nous avons souvent tendance (hommes et femmes) à qualifier trop souvent de « petites » nos actions. De « prendre un petit café » à avoir « une petite entreprise » et prendre de « petites vacances », il semble que beaucoup d’entre nous soyons conditionnés à voir d’abord les choses « en petit ». Pour les femmes, par contre, la modestie prend une ampleur jusqu’à selon moi, entraver nos ambitions.

Pour emprunter le titre du livre de Pascale Navarro paru en 2002, j’ai pensé à une liste de trucs pour en finir avec la modestie féminine. Sachez que je serai la première à la mettre en œuvre!

Avoir confiance en soi. La règle d’or pour tout accomplir dans cette vie. Avoir confiance en soi et en ses capacités est vraisemblablement la caractéristique de base pour réussir, ou tout simplement en avoir l’ambition.

Monter une liste de ses réalisations. En guise de reconnaissance et pour se rafraîchir la mémoire de temps à autre, je crois qu’il est important d’avoir une liste, un carnet retraçant nos plus grandes réalisations. Plus pointu qu’un CV, ce carnet des réalisations deviendra un jour votre carte de visites!

Mieux se connaître. Faites votre étude de marché en vous comparant aux autres et en observant ceux qui sont comme vous voudriez être. Demandez-leur comment ils font et ils vous donneront leurs secrets, que vous saurez appliquer à votre réalité. Interrogez votre entourage sur l’image que vous projetez. Écoutez attentivement les retours pour vous améliorer. Tout cela, dans le but de mieux vous connaître.

Lire la suite de l’article sur lesaffaires.com

Publicités