«Ma difficulté n’a pas tant été d’être une femme mais plutôt d’être la fille du patron»

Isabelle Marcoux, fille d’un des fondateurs de Transcontinental, Rémi Marcoux,  a été nommée cette semaine à la tête de cette même entreprise, à titre de Présidente du conseil d’administration.

Entrée en poste depuis 1997 chez Transcontinental, elle a successivement occupé les fonctions de conseillère juridique, de directrice du Service de la gestion des acquisitions et, depuis mars 2004, de vice-présidente au développement de la Société. VP du conseil d’administration depuis 2007, elle cumule obligations professionnelles, devoirs familiaux, et engagements communautaires avec une présence remarquée au sein de la Fondation Tel-jeunes, la  Fondation de l’Institut de Cardiologie de Montréal et la Fondation de l’Hôpital de Montréal pour enfants notamment.

Isabelle Marcoux figure en 2010 parmi les  femmes canadiennes les plus influentes, dans la catégorie dirigeantes d’entreprise. Déjà en 2007, elle était classée parmi les Top 40 Under 40TM du Canada. Un modèle de réussite à suivre!

Saviez-vous que? … Rémi Marcoux, fondateur de Transcontinental, avait posé trois conditions à ses enfants: être titulaire de deux diplômes universitaires, parler trois langues et avoir travaillé au moins trois ans à l’extérieur de l’entreprise familiale. «Je pense que j’exigerais la même chose de mes enfants, ça diversifie l’expérience et ça donne confiance en soi» partage Isabelle.

Source:
"Transcontinental: Rémi Marcoux cède la présidence à sa fille" 
sur Les Affaires
"Isabelle Marcoux: Une femme de tête" sur Vita Magazine
Publicités