« En tant que Noire, il faut toujours faire plus »

À l’heure où la mode africaine essaie de faire valoir son identité singulière sur la scène internationale, j’ai été charmée par les pièces originales d’une créatrice installée en France. Du manteau chic en cachemire à la jupe excentrique avec franges, en passant par le sac passe-partout, Tcharakoura tient sa promesse à la femme. La marque, dont le nom signifie, «femme lumière, femme esprit» mélange avec brio pagnes africains au cachet raffiné du cuir, à l’allure du jean ou à la sensualité de la dentelle. C’est dans une ambiance décontractée chez elle à Paris que la créatrice, Chantal Roland me reçoit, en compagnie de sa petite famille. Française originaire du Tchad, Chantal n’a pas trouvé facile lancer son entreprise de vêtements et d’accessoires. Fonds nécessaires élevés, statut dégradé de l’entrepreneur en France et manque d’un réseau d’entraide fort « ont été les éléments les plus difficiles pour moi dans le cadre de mon démarrage» Créée en 2008, Tcharakoura est un beau compromis entre la tradition et la modernité et sa créatrice est fière de mettre de l’avant la beauté et la diversité des pagnes. « Nos tissus sont beaux et il faut les montrer et les porter : chaque tissu a une histoire et il faut la raconter ». Chose étonnante pourtant, Chantal ne retrouve pas ses compatriotes [africaines] parmi sa clientèle. « Ma clientèle est à 90% européenne ». Il faut dire qu’elle ’est pas à sa première entreprise; après avoir goûté aux défis de la restauration, elle a d’abord commencé par dessiner des sacs pour ses copines par plaisir. C’est ainsi que les opportunités se sont enchaînées et elle a décidé de vivre de sa passion. Alliant pratique et élégance, les vêtements et accessoires Tcharakoura sont aujourd’hui disponibles en France et à Los Angeles.

En plein débat autour du scandale DSK qui battait son plein en France à ce moment, elle m’avouera « qu’en tant que Noir, il faut toujours faire plus. Dans la société française notamment, les Noirs doivent faire plus leurs preuves et plus d’efforts pour se faire connaître et réussir ». En effet, les difficultés sont nombreuses pour les Français d’origine étrangère qui souhaitent partir en affaires : financement difficile, réseau inexistant, … Cependant, ils sont de plus en plus nombreux à créer leur entreprise, en dépit de ces difficultés. Devant le manque de perspective, voire l’impossibilité d’accéder à des postes de responsabilité, [Phénomène du « plafond de verre »], ces entrepreneurs voient dans la création d’entreprise une issue de secours à leur situation, ainsi qu’un moyen de mieux s’épanouir professionnellement.

Les créations Tcharakoura sont à la fois simples et raffinées, avec une touche d’audace! Par exemple, la redingote ferait changer d’avis même aux plus réticentes à porter ce vêtement. Intermédiaire entre la robe d’été et la veste de printemps, elle vous donnera à coup sûr un look de star.

Besoin d’une raison supplémentaire pour vous procurer un des sacs signature de Tcharakoura? Sachez que pour chaque sac acheté, une contribution est versée à l’orphelinat « La Compassion » qui lutte pour les enfants défavorisés en Afrique.

Il est certain que Mme Roland semble avoir trouvé le métier dans lequel elle s’épanouira, et nous fera découvrir longtemps encore sa créativité.

Publicités