« Si on ne fait pas la charité, on ne peut pas être rentable en affaires »


Katleen Félix une montréalaise d’origine haïtienne, est loin d’être à l’image de ces fameux gurus de la finance, qui ne jugent la viabilité d’une entreprise qu’à sa valeur en bourse. En effet, une feuille de route plutôt inhabituelle pour cette experte en micro-finance, qui abandonne une carrière florissante à Wall Street, pour se mettre au service de son pays, Haïti. Elle s’est jointe à l’équipe de « Fonkoze » une institution vouée à la micro-finance dans les domaines de l’assurance, de l’épargne, du crédit en milieu rural.

« Je suis de celles qui croient qu’on peut changer Haïti et gagner sa vie à la fois». Que la jeunesse peut faire une différence. Que si on veut changer, il faut faire le premier pas »

Mme Félix maintenant établie à Miami et diplômée des HEC, est fondatrice du chapitre new-yorkais du Réseau HEC.

Sources: "JCCH 2009: jury et public votent Katleen Félix"
et "La finance au secours d'Haïti", de Philippe Mercure de La Presse.
Publicités